L’info qu’il vous faut : l’irradiation des aliments

L’info qu’il vous faut : l’irradiation des aliments

Abricots

Savez-vous que la plupart des aliments que vous consommez sont irradiés ?

Devinez quels abricots sont irradiés ?
Ceux de gauches sont bio, naturellement séchés au soleil, ceux de droite sont déshydratés par fumigation (avec du dioxyde de souffre, un composé chimique potentiellement toxique) puis ionisés pour en assurer la conservation. Certes, la belle couleur orange vif est engageante et pourtant au niveau du gout, du moelleux et des qualités nutritionnelles, ce sont les abricots bio qui sont les grands champions. Ils sont beaucoup moins acides et surtout riches en vitamines, minéraux et antioxydants ce qui n’est plus le cas de leurs homologues industriels.

Irradiation, ionisation késako ?

La technique d’ionisation qu’utilise l’industrie agroalimentaire est un procédé de conservation qui consiste à exposer  certains aliments ou compléments alimentaires à des rayons ionisants (irradiants) beta ou Gamma afin de ralentir murissement,  germination ou contamination…

Ces rayons ne rendent pas les aliments radioactifs,  mais ils modifient la structure chimique de certaines molécules (notamment les protéines et les acides gras) et, s’ils détruisent les bactéries, les insectes… , ils dégradent également les vitamines et les oligoéléments. De plus,  le résultat de cette opération peut produire de nombreuses substances réactives et nocives comme les radicaux libres, le cyclobutanone ou encore le toluène…

Bien que les autorités sanitaires de nombreux pays et  l’OMS (organisation mondiale de la santé) aient donné leur aval sans aucune restriction sur l’utilisation de ce procédé, on peut quand même s’interroger sur sa totale innocuité.
En effet, ces néo molécules générées par l’irradiation sont inconnues de notre organisme et certaines sont incriminées dans la cancérisation et les modifications génétiques.

En France, les aliments concernés sont :

  • Les épices
  • Les herbes aromatiques surgelées
  • Les fruits secs
  • L’ail, l’oignon, l’échalote…
  • Les flocons de céréales
  • Certains fruits et légumes
  • Certaines viandes et volailles
  •  Les additifs comme : l’ovalbumine, les caséines, la gomme arabique
  • Les crevettes surgelées.

raduraMalgré 2 décrets de la commission de l’environnement du parlement européen, la  mention  « aliment irradié  ou ionisé » est rarement mentionnée sur les étiquettes et encore moins son logo !

La seule garantie pour vous est de consommer des aliments biologiques pour lesquels l’irradiation est interdite.


En conclusion, on peut dire avec certitude qu’un  aliment irradié est un aliment mort, dépourvu des précieux nutriments qui  contribuent à notre santé et en plus redouter qu’il nous intoxique à petit feu avec ses composés nuisibles issus de la dégradation moléculaire.

Retour