La Detox , le grand nettoyage de printemps

La Detox , le grand nettoyage de printemps

Le grand ménage pour retrouver  sa vitalité  et préserver sa santé

La Detox est à la mode, elle fait la « Une » des grands magazines féminins mais nous n’avons rien inventé, car  le nettoyage du corps fait partie de pratiques ancestrales de santé. Seulement aujourd’hui on a tendance à croire qu’une detox c’est faire une cure d’ampoules ou de boissons drainantes alors que c’est une stratégie globale de changement de son hygiène de vie.

 La detox, du point de vue de la naturopathie
En naturopathie nous prenons en compte l’humorisme. Non, nous n’évaluons pas le sens de l’humour  de quelqu’un mais plutôt la qualité de ses humeurs.

Les humeurs  est un vieux terme pour désigner  les liquides organiques dans lesquels baignent nos tissus, nos organes… : Sang, Lymphe, Liquide intracellulaire, Liquide extra cellulaire.
Ils transportent à la fois les éléments nourriciers et les déchets mais aussi les matériaux fabriqués par nos cellules : hormones, anticorps, neurotransmetteurs, …
En naturopathie, on considère que la qualité de ces liquides est garante de notre santé et notre vitalité

 Déchets et  toxines

Notre organisme doit se débarrasser en permanence d’un certain nombre de déchets, à la fois issu de son propre fonctionnement et de notre mode de vie.

Les grandes sources de toxines peuvent être résumées ainsi : Les quatre  S : Suralimentation, Substances toxiques, Sédentarité,  Stress

Les toxines exogènes
  sont celles qui proviennent de l’extérieur : Toxiques issus de l’alimentation (additifs, pesticides, perturbateurs endocriniens …),  Substances chimiques ingérées ou inhalées (pollution atmosphérique, parfums de synthèse, médicaments, cosmétiques…).

 Les toxines endogènes sont des déchets provenant du fonctionnement de nos cellules :
Acide urique, acide lactique, les cellules mortes…


Les 2 catégories de toxines : Colles et acides

Substances colloïdales / mucosiques
Déchets non solubles

Substances cristalloïdales / acides
Solubles dans l’eau

Issus des amidons, graisses, et des produits chimiques

Issus des protéines, sucres, café, thé, chocolat et aussi le stress, les pensées négatives, le sport en excès.

Pathologies :
Pathologies suintantes à mucosités, glaires comme bronchites,  pertes vaginales, acné, kystes et terrain général infectieux…

Pathologies :
Pathologies inflammatoires en « ite » , eczéma sec, prurits, calculs, calcification, arthrose, scléroses, acidose, pertes minérales…

Les émonctoires …

Pour se débarrasser de tous ces déchets, l’organisme possède un certain nombre de « portes de sortie » appelés émonctoires qui sont en fait nos organes d’élimination.

Le trio  foie, vésicule biliaire et intestin élimine les colles et les acides.

Les reins se débarrassent des acides et les poumons des acides volatiles et des colles.

La peau  quant à elle  chasse des acides  via les  glandes sudoripares et  des colles via les glandes sébacées

Quand les émonctoires principaux sont débordés, le corps se sert d’émonctoires secondaires comme le vagin, les glandes mammaires, salivaires ou  lacrymales et même d’émonctoires pathologiques : ulcères variqueux, furoncles, abcès,  …

 Quelques chiffres …

Pour estimer le travail d’élimination que doit fournir notre corps il faut avoir à l’esprit quelques chiffres :

70 % de notre composition corporelle est liquide

Nos 10 000 milliards de cellules et nos 200 ha de tissus sont irrigués par 100 000 km de canalisations alimenté par 5.6 L de sang

Le foie filtre 2 300 L de sang par jour soit 17 fois par heure, quant aux reins (les deux) , c’est 1 400 L soit plus de 4 fois par heure.

Vous imaginez la tâche colossale qu’opère en permanence votre corps pour vous apporter des éléments nourriciers et vous débarrasser de vos déchets. Compte tenu de l’importance des sources de toxines auxquelles nous sommes exposés dans nos modes de vie moderne, il est important de temps à autre de lui donner un petit coup à notre organisme.

Les signes de  faiblesse

Voici quelques signes qui vous informent que vos organes d’élimination sont débordés.

Foie /Vésicule :
Nausées matinales, dégout de certains aliments, langue blanche, maux de tête, constipation chronique, selles collantes ou décolorées, réveils vers 1h/3h du  matin, somnolence.

Intestin :
Diarrhée ou constipation ou alternance, Ballonnements, gaz, spasmes, selles non moulées, flottantes.

Reins:
Urines incolores ou brunes, laiteuses (infection), troubles (minéraux), mousseuses (protéines), Urines brulantes, Quantité faible

Poumons:
Difficultés respiratoires, toux chronique, crachats, glaires

Peau:
Taches, rougeurs, sèche ou grasse, boutons, prurit, insuffisance de transpiration, transpiration acide et forte

 Les points clefs de la detox

  • Réduire les sources de toxines
    Adopter une alimentation frugale, riche en végétaux crus ou cuits vapeur. Supprimer tous les aliments poisons : sucre, friture, les produits industriels.
    Délester le système digestif en faisant des repas simples, voir des monodiètes (ne manger qu’un seul aliment pendant un repas ou une journée).
    Supprimer les excitants : alcool, café, soda, tabac…
  • Stimuler les émonctoires
    Sélectionner des plantes adaptées en fonction des organes à soutenir. L’organe à stimuler en priorité est le foie  en parallèle avec les intestins si le transit n’est pas optimal.
  • Favoriser l’élimination des toxines
    Boire +++ (eau peu minéralisée et/ou tisanes)
    Pratiquer une activité physique
    Favoriser la sudation par le sauna, les bains chauds
    Drainage lymphatique
  • Se reposer et se détendre
    Le stress favorise indirectement  la production de toxines, notamment d’acides.
    Le repos permettra à l’organisme de se régénérer (limiter les sorties et les invitations)

 

 

 

Les précautions
Les plantes sont des substances actives, elles peuvent présenter des contre-indications, en particulier avec la prise concomitante de médicaments. Il est donc recommander de demander conseil à un professionnel.

Une detox demande une bonne énergie vitale. Il faut désincruster les toxines puis les éliminer. Si on est trop fatigué, s’abstenir.

On peut aussi subir une crise curative. Des effets secondaires peuvent se faire ressentir pendant quelques jours : nausée, diarrhée, boutons, maux de tête …Ils signifient que l’élimination est en cours mais que la charge de toxines à éliminer est importante.

Il sera ensuite important de se reminéraliser après la detox avec des plantes et des nutriments adaptés, car le grand nettoyage (notamment rénal) peut emporter de nombreux minéraux.

Une detox dure en moyenne 3 semaines et se pratique idéalement à l’automne et au printemps. A l’issu du drainage, vous devez ressentir un regain d’énergie, avoir un teint plus clair, une haleine fraiche.

Emmanuelle Lerbret
Praticien de santé naturopathe
wwwlateliernaturofr

Retour